) dans un essai ouvert grand, prospective, simple-Centre, étude. Nous avons entrepris la CDB en 72 enfants et 60 adultes atteints d’épilepsie résistante aux traitements (TRE) à 5 mg/kg/jour et on titré jusqu’à une dose maximale de 50 mg/kg/jour. Lors de chaque visite, nous avons suivi les événements indésirables de traitement avec le profil d’effets indésirables (AEP), sévérité de saisie à l’aide de l’échelle de gravité saisie Chalfont (CSSS) et fréquence des crises (SF) à l’aide de calendriers de saisie. Nous avons analysé les données pour l’inscription et les visites à 12, 24 et 48 semaines. Nous avons enregistré des AEP, CSSS et SF à chaque visite de suivi au cours des semaines précédant la visite (saisies étaient en moyenne sur une période de 2 semaines). Des participants à cette étude en cours, au moment de l’analyse, 139 132 comptait 12 semaines, 88 24 semaines et 61 avait données de 48 semaines. Rétention de l’étude était de 77 % en un an. Il n’y a aucune différence significative entre les participants qui ont contribué à tous les points de 4 données et ceux qui ont contribué à 2 ou 3 points de données dans les mesures démographiques et AEP/SF/CSSS de référence. Pour tous les participants, l’AEP a diminué entre l’amorce de la CDB et la visite de 12 semaines (40,8 vs 33,2 ; p) 0.0001) with stable AEP scores thereafter (all p >

View the Original article

Partage le savoir

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!