unimelb.edu.au.Abstract

Déterminer le mécanisme d’action (PA) de roman ou de composés naturels pour la plupart repose sur les dosages adaptés aux protéines cibles individuelles. Ici, nous explorons une autre approche basée sur les modèles de comparaison des profils de réponse obtenues à l’aide de réseaux de neurones cultivés. Conolidine et le cannabidiol sont usine-dérivés avec activité antinociceptive connue mais MOA inconnu. Application de conolidine/cannabidiol aux réseaux de neurones cultivés altéré réseau mise à feu d’une manière hautement reproductible et créé impact similaire sur les propriétés de réseau, ce qui suggère un engagement avec une cible biologique commune. Nous avons utilisé l’analyse en composantes principales (PCA) et mise à l’échelle multidimensionnelle (MDS) pour comparer les profils d’activité réseau du conolidine/cannabidiol pour une série de composés bien étudiés avec MOA connus. Profils d’activité réseau évoquées par conolidine et cannabidiol correspondait étroitement à celui de la ω-conotoxine CVIE, inhibiteur puissant et sélectif Cav2.2 calcique avec action antinociceptive proposée, ce qui suggère qu’ils bloqueraient trop ce canal. Pour vérifier cela, Cav2.2 canaux était façon hétérologue manifestée enregistré avec cellule entière patch clamp d’et conolidine/cannabidiol a été appliqué. Remarquablement, conolidine et le cannabidiol inhibent Cav2.2, fournissant un aperçu dans le ministère de l’agriculture qui pourrait caractériser leur action antinociceptive. Ces données soulignent l’utilité des workflows de basée sur le réseau neuronales cultivées pour identifier efficacement les MOA des médicaments lors d’un test hautement évolutif.

PMID : 30644434 DOI : 10.1038/s41598-018-37138-w ShareGrant supportGrant supportDP150103512/ministère de l’éducation et de formation

View the Original article

Partage le savoir
error: Content is protected !!