Troubles du mouvement intentionnel et de la coordination motrice

Il existe quelques rapports anecdotiques de la réponse thérapeutique du cannabis dans le syndrome de Tourette, dystonie et dyskinésie tardive. L’utilisation dans le syndrome de Tourette est actuellement étudiée dans les études cliniques. De nombreux patients atteignent une amélioration modeste, mais certains montrent un rétablissement complet ou encore le contrôle des symptômes. Dans certains cas des patients atteints de SEP, des avantages sur la réduction de l’ataxie et des tremblements ont été observés après l’administration de THC. Malgré quelques rapports positifs, aucun objectif de réussite n’a été trouvé dans la maladie de Parkinson ou la maladie de Huntington. Toutefois, les produits du cannabis peuvent s’avérer utile dans les dyskinésies induites par la lévodopa dans la maladie de Parkinson sans aggraver les symptômes primaires.

Partage le savoir
Categories: Medical

error: Content is protected !!