Épilepsie

L’épilepsie est un trouble du système nerveux central caractérisé par des contractions incontrôlables des membres et/ou des crises convulsives. Un Américain sur 26 va développer de l’épilepsie au cours de sa vie. Les traitements conventionnels destinés à atténuer les symptômes de ce trouble incluent des médications ou parfois la chirurgie. Néanmoins, même sous traitements conventionnels, on estime que 30% des personnes qui souffrent d’épilepsie continueront à avoir des crises.

Les patients épileptiques rapportent fréquemment un soulagement subjectif provenant de l’apport de cannabis [1]. Ces dernières années, une attention accrue a été portée sur l’usage de thérapies au cannabis par des adolescents souffrant de formes sévères d’épilepsie.

Les parents d’enfants épileptiques plaident depuis longtemps en faveur de l’efficacité thérapeutique du cannabis, en particulier l’usage de produits riches en CBD [2-4].

Un nombre croissant d’études sont maintenant disponibles dans la littérature scientifique attestant l’activité anti-crise épileptique du CBD chez des patients adolescents. Par exemple, l’examen des dossiers d’enfants et d’adolescents à qui l’on a donné oralement des extraits de cannabis dans un centre contre l’épilepsie au Colorado a révélé une diminution de la fréquence des crises pour 57 % des sujets [5]. Les bénéfices additionnels qui ont été rapportés incluent l’amélioration du comportement/de l’éveil (33 %), l’amélioration du langage (10 %) et des capacité motrices (10%), et des compétences motrices améliorées (10 %).

En 2016, des chercheurs israéliens ont évalué rétrospectivement les effets de l’huile de CBD sur un groupe multicentrique de patients ayant une épilepsie intractable. Les participants à l’essai étaient résistants au traitement conventionnel de l’épilepsie et ont été traités avec des extraits de CBD durant une période d’au moins 3 mois. Les extraits de cette études étaient fournis par deux cultivateurs-sous-licence israéliens et ont été standardisés pour avoir un ratio de CBD par rapport au THC de 20 à 1. Les chercheurs ont constaté que le traitement au CBD a produit un effet positif significatif sur le fardeau des crises. La plupart des enfants (89 %) a vu une diminution de la fréquence des crises. De plus, nous avons observé une amélioration dans le comportement, la vivacité, le langage, la communication, les compétences motrices et le sommeil [6]. Ils ont conclu que les résultats de cette étude multicentrique sur le traitement au CBD pour l’épilepsie intractable chez les enfants et adolescents sont hautement prometteurs. De nouveaux essais cliniques bien conçus utilisant du cannabis médiacal enrichi au CBD sont justifiés.

A l’automne 2003, la Food and Drug Administration étasunienne a accordé le statut de médicament orphelin à un extrait de CBD pharmaceutiquement standardisé, importé sous le nom d’Epidiolex, pour son utilisation dans le cadre de traitements pédiatriques expérimentaux. Des essais cliniques évaluant la sûreté et l’efficacité du traitement chez les enfants avec des formes sévères d’épilepsie, comme le syndrôme de Dravet, commencèrent en 2014 [7]. Les résultats de plusieurs de ces essais sont devenus disponibles récemment.

Les résultats des essais cliniques, rendus publics en avril 2015 lors de la 67ème Rencontre Annuelle de l’Académie Américaine de Neurologie, ont montré que l’administration de ces extraits avait diminué la fréquence des crises de 54 % sur une période de 12 semaines chez des enfants ayant une épilepsie résistante aux traitements [8]. Les données d’essai rapportées en automne 2015 lors de l’assemblée annuelle de l’American Epilepsy Society ont conclu que l’adjonction d’Epidiolex était associée avec un soulagement à long terme de l’activité épileptique chez 40 % des adolescents sujets de l’étude [9]. Les données d’un essai ouvert publiées par le journal Lancet Neurology ont aussi rapporté une réduction des crises moyenne chez des patients adolescents traités avec de l’Epidiolex qui approchait les 40%. Les auteurs ont conclu que le cannabidiol (CBD) pourrait réduire la fréquence des crises et aurait un profil d’innocuité adéquat pour les enfants et les jeunes adultes souffrant d’épilepsie sévère résistante aux traitements [10].

Des données préliminaires fournies par un de ces essais financés par l’état, provenant de l’Université de l’Alabama à Birmingham en 2016, ont rapporté qu’environ 90 % des sujets souffrant d’épilepsie pédiatrique  montraient une certaine amélioration suite au traitement par le CBD [11].

Les données cliniques ont aussi démontré que le traitement avec de l’Epidiolex atténue la fréquence des crises et est bien toléré dans le traitement du syndrome Lennox-Gastaut, une forme rare et sévère d’épilepsie [12-13]. Le traitement à l’Epidiolex/CBD est aussi associé avec des symptômes améliorés et une réduction de la prise des médicaments prescrits chez les patients pédiatriques souffrant du syndrome épileptique lié à une fièvre infectieuse, une forme dévastatrice d’épilepsie affectant des enfants sains après une fièvre liée à une infection [11], ainsi qu’une réduction des crises chez des patients atteints d’épilepsie induite par une sclérose tubéreuse complexe [15].

Des données observationnelles séparées publiées dans le journal Epilepsia concluent que 70% des enfants à qui l’on a administré de l’Epidiolex en adjonction avec du clobazam voient une diminution de plus de 50% de la fréquence des crises. Les auteurs constatent, Le CBD est un traitement sûr et efficace de l’épilepsie réfractaire chez les patients traités au CLB [16]. Des essais cliniques additionnels avec de l’Epidiolex, parallèlement à plusieurs essais parrainés par l’État, sont en cours.

De plus, la plupart des études suggèrent l’effet anticonvulsivant du CBD et considèrent les effets secondaires indésirables comme faibles [17].

Du fait de cet ensemble de preuves croissant, l’Epilepsy Foundation of America s’est décidée en faveur de changements des lois étatiques afin d’augmenter l’accès au cannabis médical comme option de traitement pour l’épilepsie, incluant un usage pédiatrique s’il est recommandé par un médecin traitant [18]. Une requête à l’US Food and Drug Administration pour l’Epidiolex est en attente [19].

Bibliographie / Références

[1] Massot-Tarrus and McLachian. 2016. Marijuana use in adults admitted to a Canadian epilepsy monitoring unit. Epilepsy & Behavior 63: 73-78. (L’usage de cannabis par les adultes admis dans une unité canadienne de surveillance de l’épilepsie)

[2] Saundra Young, CNN.com. August 7, 2013. ʺMarijuana stops child’s severe seizuresʺ 
(ʺLe cannabis stoppe les graves convulsions d’un enfantʺ)

[3] Porter and Jacobson. 2013. Report of a parent survey of cannabidiol-enriched cannabis use in pediatric treatment-resistant epilepsy. Epilepsy & Behavior 29: 574‐577.
(Rapport d’un sondage auprès de parents sur l’utilisation de cannabis enrichi en cannabidiol dans le traitement pédiatrique de l’épilepsie résistante aux traitements)

[4] Hussain et al. 2015. Perceived efficacy of cannabidiol-enriched cannabis extracts for treatment of pediatric epilepsy: A potential role for infantile spasms and Lennox-Gastaut syndrome. Epilepsy & Behavior 47: 138‐141.  (Perception de l’efficacité des extraits de cannabis enrichis en cannabidiol pour le traitement de l’épilepsie pédiatrique: Un rôle potentiel contre les spasmes infantiles et le syndrome de Lennox-Gastaut)

[5] Press et al. 2015. Parental reporting of response to oral cannabis extracts for treatment of refractory epilepsy. Epilepsy & Behavior 45: 49‐52. (Rapports de parents sur le résultat du traitement de l’épilepsie réfractaire par des extraits de cannabis ingérés oralement)

[6] Tzadok et al. 2016.CBD-enriched medical cannabis for intractable pediatric epilepsy: The current Israeli experience. Seizure. (Du cannabis médical enrichi en CBD contre l’épilepsie pédiatrique intraitable: l’expérience israélienne actuelle)

[7] New Jersey Star-Ledger. December 6, 2013. « FDA-approved medical marijuana clinical trial gets underway next month for kids with epilepsy. » 
(Un essai clinique approuvé par la FDA débute le mois prochain pour des enfants souffrant d’épilepsie)

[8] American Academy of Neurology press release, « Medical marijuana liquid extract may bring hope for children with severe epilepsy, » April 13, 2015. 
(Un extrait liquide de cannabis médical pourrait apporter de l’espoir aux enfants souffrant d’épilepsie sévère)

[9] HealthDay. December 8, 2015. « Marijuana chemical shows promise for hard-to-treat epilepsy in kids. » 
(Un composant du cannabis se montre prometteur pour l’épilepsie résistante de l’enfant)

[10] Devinsky et al. 2015. Cannabidiol in patients with treatment-resistant epilepsy: an open-label interventional trial. Lancet Neurology [E-pub ahead of print]. (Du cannabidiol  pour les patients souffrant d’épilepsie résistante aux traitements : un essai ouvert interventionnel)

[11] Al.com/Birmingham News. January 29, 2016. « Does medical marijuana oil work? UAB shares insight into Carly’s Law study. » (Le cannabis médical fonctionne t-il ? Point de vue de l’UAB dans l’étude légale de Carly)

[12] EpilepsyResearch.org. June 28, 2016. « Results of Epidiolex trial in Lennox-Gastaut Syndrone announced. » (Les résultats de l’essai  d’Epidiolex dans le syndrome de Lennox-Gastaut sont annoncés)

[13] « GW Pharmaceuticals announces second positive Phase III pivotal trial for Epidiolex (cannabidiol) in the treatment of Lennox-Gastaut syndrome, » September 26, 2016. (GW Pharmaceuticals annonce une deuxième étude pivot positive de Phase III pour l’Epidiolex (cannabidiol) dans le traitement du syndrome de Lennox-Gastaut) 

[14] Gofshteyn et al. 2016. Cannabidiol as a potential treatment for febrile infection-related epilepsy syndrome (FIRES) in the acute and chronic phases. Journal of Child Neurology [E-pub ahead of print]. (Le cannabidiol comme agent de traitement potentiel du syndrome fébrile épilepsie liée aux infections (FEUX) dans les phases aigües et chroniques)

[15] Hess et al. 2016. Cannabidiol as a new treatment for drug-resistant epilepsy in tuberous sclerosis complex. Epilepsia [E-pub ahead of print].

[16] Geffrey et al. 2015. Drug–drug interaction between clobazam and cannabidiol in children with refractory epilepsy. Epilepsia 56: 1246-1251.

[17] Mo Koo and Kang. 2017. Could cannabidiol be a treatment option for intractable childhood and adolescent epilepsy? Journal of Epilepsy Research 7: 16-20.

[18] Epilepsy Foundation of America press release, « Epilepsy Foundation calls for increased medical marijuana access and research, » February 20, 2014. (La Fondation pour l’Épilepsie demande davantage d’accès au cannabis médical et à la recherche)

[19] GW Pharmaceuticals plc reports fiscal third quarter 2017 financial results and operational progress. August 7, 2017.

source : https://www.norml.fr/sante-prevention-rdr/portail-professionnels-de-sante/etudes-cliniques-et-precliniques/#Epilepsie

Partage le savoir
error: Content is protected !!