Staphylocoque doré méticillinorésistant – SARM

De nombreuses infections bactériennes sont multi-résistantes aux médicaments. La plus importante de ces bactéries est indiscutablement le Staphylocoque doré résistant à la méticilline, fréquemment cité par son acronyme SARM ou “la superbactérie”. Cette bactérie est résistante aux antibiotiques standards, pénicilline incluse. Selon le Journal of the American Medical Association, le SARM est responsable de presque 20 000 décès dus à des infections nosocomiales en hôpital aux USA [1].

On reconnait aux cannabinoïdes des propriétés antibactériennes et antifongiques [2-3]. En 2008, des chercheurs de la Università del Piemonte Orientale en Italie et de la Britainʹs University of London, School of Pharmacy, évaluèrent les propriétés de 5 cannabinoïdes séparés contre diverses souches de bactéries multi-résistantes aux médicaments, dont le SARM. Il ont constaté que tous les composés testés avaient montré “de fortes activités antibactériennes” et que les cannabinoïdes étaient des alliés “exceptionnels” pour stopper la prolifération du SARM [4].

D’autres études ont rapporté que les composés non-cannabinoïdes de la plante possédaient également des propriétés antibactériennes contre le SARM et la malaria [5-7].

Des tests cliniques sur l’usage de cannabinoïdes contre le SARM ont été conseillés, mais pas encore réalisés. Des experts précisent que “Le Cannabis Sativa représente une source intéressante d’agents antibactériens à même de répondre au problème de la multi-résistance aux médicaments du SARM ainsi que d’autres bactéries pathogènes.”[8]

Bibliographie / Références

[1] Klevens et al. 2007. Invasive methicillin-resistant Staphylococcus aureus infections in the United States. Journal of the American Medical Association 298: 1763‐1771. (Infections invasives du Staphylocoque doré méthicillinorésistant aux États-Unis)

[2] Izzo et al. 2009. Non-psychotropic plant cannabinoids: New therapeutic opportunities from an ancient herb. Trends in Pharmaceutical Sciences 30: 515-527.

[3] Radwan et al. 2009. Biologically active cannabinoids from high-potency Cannabis sativa. Journal of Natural Products 72: 906-911.

[4] Appendino et al. 2008. Antibacterial cannabinoids from cannabis sativa: a structure study. Journal of Natural Products 71: 1427‐1430.
(Cannabinoïdes antibactériens provenant du cannabis sativa: une étude structurelle)

[5] Radwan et al. 2008. Non-cannabinoid constituents from a high potency cannabis sativa variety. Phytochemistry 69: 26727‐2633.
(Composants non-cannabinoïdes provenant d’une variété puissante de cannabis sativa)

[6] Ahmed et al. 2015. Minor oxygenated cannabinoids from high potency Cannabis sativa L. Phytochemistry 117: 194-199.

[7] Ethan Russo. 2011. Taming THC: potential cannabis synergy and phytocannabinoid-terpenoid entourage effects. British Journal of Pharmacology 163: 1344-1364.

[8] Appendino et al. 2008. op. cit.

source https://www.norml.fr/sante-prevention-rdr/portail-professionnels-de-sante/etudes-cliniques-et-precliniques/#SARM

Partage le savoir
error: Content is protected !!