Syndrome Gilles de la Tourette

Le syndrome de Gilles de la Tourette (TS) est un trouble neuropsychiatrique complexe d’étiologie inconnue qui est caractérisé par des tics vocaux involontaires. La gravité de ce trouble varie beaucoup suivant les patients. Même s’il n’y a pas de remède au Syndrome de Tourette, la pathologie s’améliore souvent avec le temps. Les experts estiment qu’environ 100 000 Américains sont affectés par le TS.

Un examen de la littérature scientifique révèle plusieurs tests cliniques examinant l’utilisation de cannabinoïdes pour le traitement du TS. Des chercheurs de l’École Médicale Allemande de Hanovre, département de Psychiatrie et Psychothérapie, ont écrit dans le numéro de mars 1999 du American Journal of Psychiatry en rapportant le traitement réussi du Syndrome de Tourette par une dose unique de 10 mg de delta-9-THC administrée à un jeune homme de 25 ans, lors d’un test clinique non-comparatif [1]. Les chercheurs ont déclaré que l’intensité totale des tics du sujet sont tombés d’un niveau 41 à 7 dans les deux heures suivant la thérapie par cannabinoïdes, et que cette amélioration a été observée durant sept heures au total. Les auteurs ont conclu que pour la première fois, les expériences subjectives du patient qui a fumé du cannabis ont été confirmées par une échelle d’évaluation valable et fiable.

Les chercheurs ont confirmé ces résultats préliminaires dans un test croisé randomisé, contrôlé contre placebo en double-aveugle, d’une dose unique de THC sur 12 patients adultes atteints de TS. Les chercheurs ont rapporté une amélioration significative des tics et des troubles obsessionnels compulsifs (TOC) après traitement avec du delta-9-THC comparé au placebo [2]. Les chercheurs n’ont constaté aucune perturbation cognitive chez les sujets, suite à l’administration de THC [3] et ont conclu que le THC est efficace et sûr pour le traitement des tics et des TOC dans le syndrome de Tourette [4].

Les chercheurs ont confirmé ces résultats dans un second test randomisé et contrôlé en double-aveugle contre placebo qui comportait 24 patients à qui on administrait des doses quotidiennes de THC pouvant aller jusqu’à 10 mg par jour, sur une période de six semaines. Les chercheurs ont rapporté que les sujets voyaient une importante réduction des tics après un traitement aux cannabinoïdes de longue durée,[5] et ne souffraient d’aucun effet préjudiciable à l’apprentissage, la mémorisation ou la mémoire verbale [6]. Une tendance à une amélioration significative de l’étendue de la mémoire verbale pendant et après la thérapie fut aussi observée.

Résumant leurs résultats dans le numéro d’octobre 2003 du journal Expert Opinions in Pharmacotherapy, les chercheurs conclurent que, pour les patients adultes souffrant de TS, Une thérapie avec du delta-9-THC devrait être essayée, si les médicaments usuels échouent à atténuer les tics ou si leurs effets secondaires néfastes sont importants [7]. Une autre revue scientifique conclut de la même manière: « Selon de nombreux experts, le THC est recommendé pour le traitement des patients adultes souffrant de TS, quand les traitements de première ligne ont échoué à atténuer les tics. En conséquence, un traitement au THC devrait être considéré dans les cas de patients adultes résistants aux autres thérapies »[8].

Une étude de cas de 2016 a rapporté que l’administration d’extraits de cannabis 2 fois par jour à un patient TS  résistant aux traitements a été associé à une diminution de 85 % des tics moteurs du sujet et d’une réduction de 90 % de ses tics vocaux. Les auteurs conclurent, « Nos résultats confirment les recherches précédentes suggérant que les cannabinoïdes sont un traitement sûr et efficace du TS et devrait être considéré dans les cas résistants aux autres traitements » [9]. Deux autres rapports de cas récents reconnaissent que l’administration quotidienne d’une thérapie au cannabis procurait une amélioration importante des symptômes chez les patients souffrant d’un TS résistant aux traitements [10].

Plus récemment, des chercheurs de l’Université de Toronto ont évalué rétrospectivement la sûreté et l’efficacité de l’inhalation de cannabis chez 19 patients souffrant de TS. Les chercheurs ont rapporté que tous les participants de l’étude ont fait l’experience d’un soulagement de leurs symptômes cliniquement significatif, incluant la réduction des symptômes obsessionnels compulsifs, de l’impulsivité, l’anxiété, l’irritabilité et les accès de rage. Dix-huit des 19 patients on vu la sévérité de leurs tics diminuer. Le cannabis a été générallement bien toléré par les sujets de l’étude. Ils concluent: « Globalement, les participants de l’étude ont fait l’experience d’améliorations substantielles de leurs symptômes. Ceci est particulièrement frappant étant donné que pratiquement tous les participants avaient échoué à au moins un essai de médication contre les tics. En conclusion, le cannabis semble être une option de traitement prometteuse en cas de tics et symptômes associés » [11].

Bibliographie / Références

[1] Muller‐Vahl et al. 1999. Treatment of Tourette’s syndrome with delta-9-tetrahydrocannabinol. American Journal of Psychiatry 156: 495. 
(Traitement du syndrome Gilles de la Tourette à l’aide de delta‐9‐tétrahydrocannabinol)

[2] Muller‐Vahl et al. 2002. Treatment of Tourette’s syndrome with Delta-9-tetrahydrocannabinol (THC): a randomized crossover trial. Pharmacopsychiatry35: 57‐61. (Traitement du syndrome de Tourette à l’aide de delta‐9‐tétrahydrocannabinol (THC): un essai croisé randomisé)

[3] Muller‐Vahl et al. 2001.Influence of treatment of Tourette syndrome with delta9-tetrahydrocannabinol (delta9-THC) on neuropsychological performance. Pharmacopsychiatry 34: 19‐24. (Influence du traitement du syndrome Gilles de la Tourette avec le delta‐9‐tétrahydrocannabinol (delta9-THC) sur les performances neuropsychologiques)

[4] Muller‐Vahl et al. 2002. op. cit.

[5] Muller‐Vahl et al. 2003. Delta 9-tetrahydrocannabinol (THC) is effective in the treatment of tics in Tourette syndrome: a 6-week randomized trial. Journal of Clinical Psychiatry 64: 459‐65. 
(Le delta‐9‐tétrahydrocannabinol (THC) est efficace dans le traitement des tics du syndrome Gilles de la Tourette: un essai randomisé de 6 semaines)

[6] Muller‐Vahl et al. 2003.Treatment of Tourette syndrome with delta-9-tetrahydrocannabinol (delta 9-THC): no influence on neuropsychological performance. Neuropsychopharmacology 28: 384‐8. (Traitement du syndrome Gilles de la Tourette à l’aide du delta‐9‐tétrahydrocannabinol (delta 9-THC): aucune influence sur les performances neuropsychologiques)

[7] Kirsten Muller‐Vahl. 2003. Cannabinoids reduce symptoms of Tourette’s syndrome. Expert Opinions in Pharmacotherapy 4: 1717‐25.
(Les cannabinoïdes réduisent les symptômes du syndrome Gilles de la Tourette)

[8] Kirsten Muller-Vahl. 2013. Treatment of Tourette syndrome with cannabinoids. Behavioral Neurology 27: 119-124.

[9] Trainor et al. 2016. Severe motor and vocal tics controlled with Sativex. Australasian Psychiatry 24: 541-544.

[10] Jakubovski and Muller-Vahl. 2017. Speechless in Gilles de la Tourette Syndrome: Cannabis-based medicines improve severe vocal blocking tics in two patients. International Journal of Molecular Sciences 18: 1739.

[11] Abi-Jaoude et al. 2017. Preliminary evidence on cannabis effectiveness and tolerability for adults with Tourette Syndrome. Journal of Neuropsychiatry and Clinical Neuroscience 29: 391-400.

source https://www.norml.fr/sante-prevention-rdr/portail-professionnels-de-sante/etudes-cliniques-et-precliniques/#SGT

Partage le savoir
error: Content is protected !!