Recherches scientifiques

Nous focalisons notre attention non seulement sur l’effet des molécules cannabinoïdes séparées (ex. CBD) sur la santé, mais également sur l’effet d’entourage (synergie de tous cannabinoïdes). Nous sommes enthousiaste à l’idée de collaborer avec des institutions universitaires au niveau international.

L’asbl MCB vise à terme à financer des recherches sur la culture (agricole) du cannabis et la sélection des semences.

L’autoproduction

L’autoproduction est certainement l’un des chapitres qui tient le plus à cœur aux cannabinophiles parce qu’elle permet un approvisionnement non marchand de qualité. Elle permet d’offrir et d’échanger ce qui est particulièrement bien adaptés à la convivialité du cannabis. Elle impose au marché des prix bas et une bonne qualité.

L’autoproduction est limitée aux quantités destinées à un usage privé. Celle-ci comprend les quantités nécessaires à la consommation personnelle. La différenciation entre production commerciale ou privée doit se faire au moment où le produit, au lieu d‘être consommé ou offert, devient une marchandise en apparaissant sur le marché. Il y aura certainement des petits malins qui essaieront de faire du commerce hors licence, mais ce type de comportement inévitable ne devrait pas avoir beaucoup d’importance sur un système légal et bien organisé.

Lieu d’échange des connaissances

L’asbl MCB permet le partage de connaissances, notamment dans les techniques de culture de différentes variétés de cannabis. Nous y diffusons les connaissances actuelles sur ces variétés, leurs effets sur la santé reporté dans la littérature et leurs dangers.

Nous visons à être une association qui regroupe des scientifiques, des producteurs, des distributeurs, des conseillers, des consommateurs et des représentants de l’État. L’asbl MCB pourra être leader dans la distribution des licences H et pourra veiller à leur respect. Nous visons à avoir le monopole de la certification des produits mis sur le marché. L’association pourra gérer les licences d’importation et exportation.

Certification des produits

Un autre finalité de l’ASBL est de représenter un label de qualité. Tous les produits passant par l’ASBL seront analysés et vendus avec une étiquette précisant le type de produit, la région de production, la concentration en produits actifs, les effets escomptés, les précautions d’emploi et les recommandations de prudence et de sobriétés utiles.

La publicité

Nous proposons une publicité limitée et alignée sur les réglementations en vigueur pour l’alcool et le tabac. Un système d’appellation contrôlée pourra être mis en place. Le but de ces dispositions est d’orienter le marché vers un système ressemblant à celui du marché du vin (qui garanti la qualité et favorise les petits producteurs) plutôt que celui de l’alcool et des tabacs qui favorise les trusts et les produits standardisés.

Commerce: classique ou passif ?

Le commerce pourra être aligné sur le régime général du commerce ou pourra adopter une forme particulière incluant des coopératives. Pour ce dernier système, l’établissement sera régi par une coopérative où les travailleurs seront salariés et le bénéfice éventuel de l’établissement sera versé à un organisme social ou culturel.

Taxe et vignette

Comme n’importe quel produit, le cannabis sera assujetti aux taxes usuelles. Nous découragerons la surtaxe afin d’éviter que le marché noir prenne le dessus sur le marché légal et sécurisé.

Production

Les cultivateurs désireux de produire du cannabis à des fins commerciales devront obtenir la certification de leurs produits auprès de notre organisme. Que ce soit à des fins d’exportation ou d’écoulement sur le marché national, ils pourront les proposer eux-mêmes ou par notre biais. Comme n’importe quel producteur, ils devront s’acquitter des différentes taxes exigibles. Ils pourront se regrouper en coopératives pour optimiser leurs cultures, se perfectionner et défendre leurs intérêts.

Importation

Devenu une marchandise ordinaire, le cannabis pourra également être importé des pays où sa production est licite sous la réserve que la qualité du produit satisfasse aux exigences sanitaires et légales nationales.

La vente aux mineurs

La vente aux mineurs, sauf autorisation médicale, sera interdite.Toutefois vu l’innocuité relative du cannabis, comparée à celle de l’alcool ou du tabac, il paraît judicieux de fixer à 18 ans la « majorité cannabique ».

Cannabis thérapeutique

Dans le cas où le cannabis serait prescrit pour un usage thérapeutique par un médecin, il sera remboursé comme n’importe quel médicament.

@McB

Partage le savoir
error: Content is protected !!